Le dépistage des maladies en question ; une aide à vivre mieux et plus longtemps ?

Conférence du samedi 18 janvier 2014

par Jean-Pierre Tricot
docteur en médecine

Pourquoi inquiéter quelqu'un qui se sent bien portant ?
Quelques pistes de réflexion seront abordées.

Savoir de quoi l'on parle, utiliser la statistique à bon escient.

Comprendre les enjeux financiers du dépistage, la différence entre dépistage individuel et collectif, l'inutilité du dépistage pour certaines maladies, ses insuffisances, les améliorations possibles, les excès auxquels il peut conduire.

Être conscient, les données médicales étant très évolutives, que ce qui est vrai aujourd'hui ne le sera peut-être pas demain, et ce que la fréquente mise à jour du savoir est indispensable.

Une fois ces données intégrées, il restera individuellement, à confronter ces données avec le ressenti, les angoisses, la soumission de chacun à diverses influences familiales, médicales, médiatiques ou autres.

Le dépistage ne nous rendra pas immortels, mais peut-il nous aider à vivre mieux et plus longtemps ?

Jean-Pierre Tricot